5e Congrès mondial sur la formation ferroviaire

Le 30/03/2020 Par l'équipe de l'UDI
Congrès mondial sur la formation ferroviaire à Rabbat

Du 9 au 11 octobre dernier, plus de 250 participants représentant 30 pays ont pris part aux travaux du cinquième Congrès mondial sur la formation ferroviaire, à Rabbat (Maroc). Retour d’expérience avec Pierre Gibbe, Directeur de l’UDI, qui a fait le déplacement avec d’autres collègues du groupe SNCF. Pendant ces deux journées, 250 décideurs, experts ferroviaires, industriels, universitaires, chercheurs ont assisté à des ateliers, conférences et visites, autour du thème de « La valorisation de l’enseignement et de la formation professionnelle dans le secteur ferroviaire et le développement de son écosystème ».

C’était la première fois que le Congrès, organisé par l’ONCF (l’Office National des Chemins de Fer marocain), en partenariat avec l’Union Internationale des Chemins de Fer (UIC), était organisé dans un pays africain. « L’occasion, explique Pierre Gibbe, de mettre en valeur “Al Borak” – le TGV marocain qui permet de relier Tanger à Casablanca en 2 heures – ainsi que l’IFF, l’Institut de Formation Ferroviaire, fruit de la collaboration entre l’ONCF et SNCF. » Pendant ces 2 journées, différents thèmes ont été abordés : de l’Innovation, au développement managérial, en passant par la R&D, les compétences non techniques, le transfert de connaissances, et bien sûr la digitalisation. La participation du Groupe

SNCF a été très importante, à travers une dizaine de présentations, souvent en duo avec d’autres acteurs internationaux, signe d’une coopération soutenue. Au final, beaucoup de partage d’expériences et d’occasion de benchmarks. « J’ai été particulièrement intéressé par la manière dont la Deutsche

Bahn approche la question du transfert de connaissances, et comment les Portugais abordent la question pointue de la mesure de l’efficience des formations. Très inspirant ! », conclut Pierre Gibbe.