Rencontre avec Sylvain Delozanne, qui a présenté la maquette numérique de l’UDI à Berlin au « UIC World Congress on Rail Training »

Le 22/08/2017 Par l'équipe de l'UDI
Sylvain Delozanne et une partie de son équipe du pôle développement se sont rendus le 5 avril dernier au quatrième UIC World Congress on Rail Training, qui se tenait à la DB Akademie à Potsdam près de Berlin pour présenter leur maquette numérique de signalisation ferroviaire, une maquette qui a rencontré un vif succès auprès des cheminots coréens, japonais ou européens !

  • Sylvain, peux-tu nous présenter ce congrès et son but ?

Ce congrès est organisé à l'initiative de l'expertise UIC Plateforme de développement, qui tire son expertise des centres régionaux de formation ferroviaire Réseaux. Son objectif principal est d'améliorer le développement de la main - d'œuvre par le partage des meilleures pratiques en matière de formation ferroviaire à travers l'ensemble du secteur. Du transfert de connaissance dans un environnement international à l’innovation et technologies, en passant par la culture de la sécurité et l’apprentissage de l’innovation, ce congrès qui se tient pendant 3 jours s’articule autour de 10 grands thèmes.

  • De quelle façon es-tu intervenu durant ces 3 jours ?

De nombreuses conférences ont eu lieu durant ces 3 jours, je suis intervenu à la conférence « Innovation et technologies » pour présenter le tout nouvel outil que nous avons conçu « La maquette numérique ». 

Avec la création de cet outil, l’UDI permet à tous les collaborateurs d’un projet, d’appréhender un des champs majeurs de la sécurité ferroviaire, la signalisation, en recréant les conditions de circulation d’un train dans une vision systémique à travers un environnement ludique et familier, celui des « maquettes ferroviaires ». L’UDI, qui disposait aussi d’un stand dédié, a mis sa maquette en libre-service. 

La conférence a été aussi l’occasion de présenter les méthodes de travail de l’UDI qui passent par la co-conception et l’agilité dans un système tripartite, passant par les commanditaires, l’équipe UDI et les experts.

  • Quelles ont été les retours sur place autour de la maquette ?

C’est un outil qui a impressionné nos collègues français de la SNCF, mais aussi les Japonais, les Hollandais… La maquette numérique leur est apparue comme une vraie évidence, une réalisation très réussie que ce soit dans la méthode et dans la conception. Elle répond au besoin que nous avons tous de vulgariser la signalisation ferroviaire pour la rendre plus accessible. Le tout en restant très ludique et adapté pour tous les niveaux. Les Espagnols qui travaillent actuellement sur le développement d’une maquette dans le même esprit et qui n’en sont qu’aux prémices, étaient bluffés par le résultat ! 

Avec mes équipes nous avons aussi découvert de nombreuses innovations pendant ces deux jours, notamment sur le stand SNCF. Les équipes ont imaginé et construit leur propre simulateur de conducteur de train à partir d’une tablette qui donne le sentiment de naviguer en temps réel dans un train. La SNCF a aussi lancé un site façon YouTube autour de nombreux thèmes techniques de bonne pratique sous forme de e-learning, chacun peut même y ajouter ses vidéos.

Ce salon était l’occasion de découvrir et partager les innovations d’aujourd’hui et de demain avec tous les acteurs du monde ferroviaire de tous les pays. Trois jours d’échanges et d’unité au service de la formation ferroviaire. La prochaine édition aura lieu en 2019. 

Si vous souhaitez vous aussi découvrir ce qui a été présenté durant ce salon, vous pouvez vous rendre sur le site du Congrès http://wcrt2017.org/