Les 5 innovations du réseau ferroviaire à ne pas manquer

Le 08/06/2022 Par Equipe UdI
Chaque trimestre, l’UdI revient sur les actualités les plus marquantes dans le ferroviaire des 3 derniers mois.

Ce mois-ci, la thématique de l’innovation, en plein essor, est mise à l'honneur notamment dans le domaine des travaux avec l’utilisation de trains usines pour fluidifier les travaux, la rénovation de taille de la Gare du Nord en prévision des nombreux visiteurs, une ligne qui s’agrandit et qui devient connectée, la technologie pour réduire les dangers et enfin des trains plus légers pour s’adapter aux petites lignes.


1.    Des trains usines qui révolutionnent les travaux
En mars dernier, la région Centre-Val de Loire a entamé la rénovation de l’axe Orléans-Blois  pour anticiper l’arrivée de nombreux voyageurs.
L’objectif de ces travaux est de remplacer plus de 700 supports de caténaires datant de 1932. Pour ce faire, SNCF Réseau investit 16 millions d’euros dans ce projet et se sert de deux trains usines. Avec l’aide de ces derniers, la modernisation des rails va quatre fois plus vite qu’une intervention classique. Ces usines sur rail de 250 mètres de long permettent donc une régularité et une fluidité dans l’avancée des travaux.

2.    Le RER E grandit et devient interconnecté
Des travaux pour le prolongement de la ligne du RER E vers Nanterre et Mantes-la-Jolie sont en cours avec un objectif bien précis.
Le projet, pris en charge par Eole, consiste à étendre la ligne du RER E sur 55 kilomètres tout en rénovant les voies et les stations de cette dernière. Eole met également en place un nouveau système de Contrôle Commande et Signalisation qui permettra d’améliorer la capacité et la ponctualité des trains. Avec cette nouvelle branche, la ligne E devient la ligne la plus interconnectée de tout le réseau francilien.

3.    La technologie ou l’outil pour réduire les dangers

SNCF Réseau va tester et vérifier la fonctionnalité de BegiCROSSING, un système de vision artificiel qui détecte les situations de risques possibles autour des passages à niveau, sur un passage à niveau du réseau ferroviaire français.
Conçu par DOMINION, BegiCROSSING traite en temps réel le signal vidéo provenant d'une caméra focalisée sur le passage à niveau, et si une situation dangereuse est détectée, il génère des signaux pour alerter le conducteur du train et le centre de contrôle ferroviaire. En outre, BegiCROSSING est le premier système basé sur la technologie de vision par ordinateur à être certifié, opérationnel et intégré aux systèmes de signalisation ferroviaire.

4.    Nouveaux trains pour les petites lignes

La SNCF et ses partenaires imaginent un nouveau concept de « train léger », plus adapté aux besoins de certaines petites lignes. Développé dans le cadre du programme Tech4Rail, ce projet permettrait d’alléger la gestion des circulations tout en garantissant un très haut niveau de sécurité mais aussi d’alléger les coûts d’exploitation et de maintenance. Les premières démonstrations de ce train léger se dérouleront en 2024.
Autre solution envisagée pour les petites lignes la production de la première navette rail-route à destination des petites lignes ferroviaires, FLEXY.  Cette solution de mobilité 100% électrique permettrait d’emprunter à la fois les petites lignes ferroviaires et les petites routes pour relier les communes rurales entre elles, et faciliter leur accès aux gares et au train.

5.    La SNCF se lance dans l’IA pour compter les passagers
Le pôle innovation & Recherche de SNCF veut mettre au point un algorithme pour améliorer le comptage automatique des passagers dans les rames Transilien SNCF équipées.
L’objectif serait d’avoir une vision globale et fiable de la charge de passagers en temps réel sur le réseau pour ajuster le trafic en conséquence. Cet outil d’IA sera capable de modéliser la charge de passagers en temps réel et de prévoir avec une bonne précision la fréquentation.


Photo : SNCF