La minute du formateur avec Romain BRASSEAU

Le 08/12/2022 Par Equipe UdI
Entretien avec Romain BRASSEAU de Manager les Humains

Quelle est la formation ou quelles sont les formations que tu animes ? 

J'anime 3 formations. La première, que je coanime, s'appelle « Manager et mobiliser avec efficacité ». C'est une formation en management hiérarchique, transverse et fonctionnel axée sur les outils méthodes et comportements dans nos relations. La 2ème, est une formation d'approfondissement, « Conduire, communiquer et relayer le changement ». La 3ème est consacrée à la maîtrise de sa posture et de sa communication dans les réunions projet.

Depuis combien de temps formes tu ?

24 ans depuis mes débuts, depuis 10 ans à l’UdI.

Quel est ton parcours ?

On peut le découper en 3 temps : premier temps, carrière commerciale en entreprise, développement business avec du management commercial de l'équipe de vente. la 2nde partie,  dans un cabinet conseil en management et accompagnement au changement. Ensuite,  j'ai décidé de créer ma propre activité indépendante en 2006, puis j'ai cofondé le cabinet Manager les Humains avec Hervé Berthonneau en 2008.

Qu’apprécies-tu en tant que formateur à l’UdI ?

D'abord le fait que c'est un véritable partenariat puisque l’on a produit les programmes ensemble. Ensuite, on nous laisse une très grande latitude pour innover sur tous les plans, avec la possibilité d’enrichir et d’ajuster nos programmes au fur et à mesure des besoins, en présentiel et en distanciel.

Qu'est-ce qui te semble important dans l'animation de tes formations ? Y a-t-il des points de de vigilance ?

En fait, notre valeur ajoutée principale, à Manager les Humains, dans toutes nos formations, c'est clairement ce que l’on appelle l'entraînement, parce que l'on sait par expérience que c'est ce qui permet aux personnes de s'approprier et d'ancrer ce qu'ils ont à apprendre.  Le point de vigilance, depuis quelques années, c'est que nous ressentons que les personnes se sentent de plus en plus sous pression dans les entreprises et qu'ils peuvent être fragilisés émotionnellement à un moment donné. Donc nous sommes  très attentifs au curseur d’exigence. Pour prendre un exemple, on ne va pas demander à quelqu'un de sauter une barre de 2 mètres s’il n’a pas déjà sauté la barre à 1,80 m.

Une astuce pour maintenir l'attention et favoriser l'apprentissage ?

Le fait que les personnes comprennent bien que lorsque l'on parle de management des relations humaines, c'est vrai dans toutes les relations quelles qu'elles soient. Et donc lorsqu'ils comprennent par eux-mêmes que c'est aussi applicable dans leur vie personnelle que sociale. cela augmente d’autant plus l’appropriation et l’ancrage. 

Quel est ton meilleur souvenir en formation ? 

C'est plutôt un type de situation. Lorsque les participants nous disent en tour de table intersessions qu’ils ont eu un déclic dans leur vie professionnelle ou personnelle en mettant en pratique avec succès un outil ou une méthode.  

Ton référent formation : Maître Yoda pour l’auto-apprentissage ou Robin Williams dans "le Cercle des poètes disparus" pour l’émulation collective ?

Aujourd'hui dans le contexte actuel, je dirais que c'est l'émulation collective qui est le plus important. Les gens se sentent isolés et parfois ils trouvent que la barre à franchir est très haute, surtout quand ils viennent d'une culture technique. Ils réalisent que manager est un vrai métier et le fait de voir les autres s’entraîner comme eux  leur donne de la confiance. Ils peuvent s'étalonner, voir que c'est possible de progresser, chacun à sa manière, sans formatage, ce qui crée cette saine émulation.